LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Fondé en 1999, la société gère une plateforme de vente en ligne de produits d’animalerie, dans 30 pays européens.

Croquettes, lingettes nettoyantes, shampoing sec pour chiens et chats, clapiers, cages pour rongeurs, perchoirs pour oiseaux… Ces produits pour animaux de compagnie valent des milliards. Zooplus, le site allemand de vente en ligne de produits animaliers, va être racheté environ 3 milliards d’euros par le fonds américain Hellman & Friedman (H&F).

Les deux entreprises ont signé vendredi un accord en ce sens, soutenu par les dirigeants de Zooplus, qui devraient continuer à piloter l’entreprise. H&F va lancer une «offre publique d’achat volontaire de toutes les actions de Zooplus à un prix d’offre de 390 euros par action», a indiqué le site allemand.

Un marché en plein essor

Fondé en 1999, Zooplus gère une plateforme de vente en ligne de produits d’animalerie, dans 30 pays européens. Basée à Munich, l’entreprise revendique 8 millions de clients en 2020. Boosté par la pandémie de coronavirus et les restrictions imposées aux commerces traditionnels, Zooplus a vu son chiffre d’affaires bondir de 18 %, à 1,8 milliard d’euros, en 2020.

Le marché des soins pour animaux de compagnie était déjà en plein essor avant la crise sanitaire, les propriétaires achetant de plus en plus de produits haut de gamme et se tournant vers des livraisons en ligne. Lorsque la pandémie s’est installée, un grand nombre de personnes confinées ont adopté ou acheté des animaux, ce qui a dopé les ventes.

«Avec Hellman & Friedman, nous bénéficions d’une expertise sectorielle supplémentaire, d’un soutien pratique et d’une flexibilité financière», s’est félicité Cornelius Patt, le PDG de Zooplus. Vendredi, le titre de l’entreprise a bondi de 43 % après l’annonce. Il avait déjà gagné 64 % la veille. V. C.

L’animalerie en ligne Zooplus vendue 3 milliards d’euros