LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nommée au poste de directrice générale adjointe, l’ancienne numéro deux de Danone pilotera les fonctions capital humain, ESG/RSE, communication et marketing de la marque.

L’annonce de son départ à l’automne dernier de Danone, où elle avait passé dix-sept ans au plus près des big boss Franck Riboud puis Emmanuel Faber, avait fait beaucoup de bruit. Nul ne se doutait alors qu’il était un signe avant-coureur de la grave crise de gouvernance qu’allait traverser le géant du CAC 40 et qui allait conduire au départ en mars du directeur général, remplacé par Antoine de Saint-Affrique.

Ex-numéro deux de Danone

Si Cécile Cabanis a gardé un pied dans le groupe comme vice-présidente du conseil d’administration, on se demandait bien quelle firme de renom allait s’attacher les talents de l’ex-grande argentière devenue numéro deux et qui contribua à faire de la multinationale alimentaire française une entreprise à mission. On se doutait que l’ingénieur agronome passée aussi par L’Oréal et Orange ne se contenterait pas de ses fauteuils engrangés aussi aux boards de Schneider, Unibail Rodamco, du Monde ou de Media One. Mais, à l’approche de la cinquantaine, celle qui s’est toujours attachée à conjuguer

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 58% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Cécile Cabanis, la carte «impact et corporate» de la société Tikehau Capital