LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Tandis que le nombre de contaminations au Covid-19 continue de progresser en France, le gouvernement encourage toujours plus le public à se faire vacciner. Le ministre de la Santé a ainsi annoncé ce mardi la fin du port du masque pour les personnes munies d’un passe sanitaire (prouvant la vaccination complète, un test négatif récent ou l’immunisation) dans les lieux où il est obligatoire.  

De l’autre côté de la Manche, alors que la situation épidémique reste inquiétante, la plupart des restrictions liées à la pandémie ont été levées lundi en Angleterre. Un record de contaminations a été enregistré en Iran. 

  • Fin du masque obligatoire pour le public qui a son passe sanitaire

Cinémas, musées, établissements sportifs : le port du masque ne sera plus obligatoire pour le public dans les lieux où l’entrée est conditionnée au passe sanitaire, selon une décision du gouvernement toutefois contestée par des scientifiques. 

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

« Là où il y a le passe sanitaire » anti-Covid-19, les personnes « pourront enlever le masque », « sauf contrordre des préfets dans les départements en fonction de la situation épidémique », a déclaré ce mardi sur RTL le ministre de la Santé, Olivier Véran, avant le début de l’examen de la loi au Parlement dans la journée. Selon lui, le masque ne s’y impose plus car le passe sanitaire implique « qu’on est sûr que toutes les personnes qui rentrent sont vaccinées complètement ou ont un test très récent qui est négatif ». 

  • La jauge abaissée à 50 personnes dans certains lieux publics

Un passe sanitaire anti-Covid devra en revanche désormais être présenté dans un certain nombre de lieux accueillant au moins 50 personnes, contre 1000 précédemment, comme des salles de spectacles, de jeux, de sport ou des musées, selon un décret paru mardi au Journal officiel. 

Ce passe sanitaire était déjà en vigueur dans ces lieux et établissements, mais la jauge a été abaissée à 50 personnes contre 1000 précédemment, selon ce décret qui vient modifier une partie du décret d’origine datant du mois de juin. Il s’agit essentiellement de lieux ou d’établissements prévus pour des « activités culturelles, ludiques, sportives ou festives ainsi que les foires ou salons professionnels », selon le texte de ce décret.  

  • Les contaminations poursuivent leur progression

Le nombre de nouveaux cas quotidiens du Covid-19 continue d’augmenter selon les chiffres publiés lundi par Santé publique France, à un moment où le gouvernement ne cesse de mettre en garde contre cette recrudescence liée au variant Delta. L’agence sanitaire fait état de 4151 cas détectés en 24 heures, contre 1260 lundi dernier. Dimanche, 12 532 nouveaux cas avaient été détectés, soit le nombre le plus élevé pour un dimanche depuis la mi-mai. 

La grande majorité de ces nouveaux cas est due au variant Delta, plus contagieux. De manière logique, le taux de positivité des tests augmente : il est de 2,3% (sur sept jours à J-3), contre 2% la veille. La mortalité lundi est de 20 morts en 24 heures (contre cinq dimanche), portant le total des décès à 111 521 depuis le début de l’épidémie. 

  • 81 cas positifs après des soirées techno à Bordeaux

Quatre-vingt et une personnes ont été testés positives après trois soirées techno organisées mi-juillet dans un club de Bordeaux, a annoncé mardi dans un communiqué l’Agence régionale de santé, alors que des témoignages sur les réseaux sociaux ont mis en doute le respect des contrôles sanitaires. 

Ces soirées, les 9, 10 et 13 juillet, au Hangar FL, ont rassemblé environ 2000 personnes au total, qui doivent être contactées individuellement cette semaine « afin qu’elles se fassent tester et vacciner très rapidement », a précisé l’ARS. 

  • Situation dégradée en Martinique, transfert de patients possible

L’épidémie de Covid 19 s’est encore accélérée cette semaine en Martinique où des patients pourraient être transférés vers la métropole, ont indiqué lundi les autorités sanitaires locales. Le nombre de cas positifs au coronavirus en Martinique avait déjà été multiplié par quatre (410 cas positifs, contre 110 la semaine précédente) entre le 28 juin et le 4 juillet. Il a encore doublé la semaine suivante, avec 997 nouveaux cas entre le 5 et le 11 juillet. Selon l’Agence régionale de santé (ARS), on pourrait franchir mardi la barre des 700 cas positifs. 

Des chiffres qui inquiètent et qui ont poussé les autorités sanitaires à encourager la vaccination pour améliorer le taux de couverture vaccinale : seuls 15,35% des personnes de plus de 12 ans en Martinique ont reçu une dose. 

  • L’Angleterre lève le masque, non sans crainte

L’Angleterre a supprimé lundi la plupart des restrictions liées à la pandémie, une étape qui inquiète des scientifiques et responsables politiques alors que le Royaume-Uni comptabilise plus de 128 700 morts. 

Le Premier ministre Boris Johnson et son ministre des Finances, cas contact, observent une période d’isolement, tandis que le ministre de la Santé a été testé positif samedi. Le programme de vaccination va être étendu aux jeunes de 12 à 15 ans vulnérables. 

  • Nouveau record de contaminations en Iran, avec 27 444 cas

Le ministère iranien de la Santé a enregistré mardi un nouveau record quotidien de contaminations dans le pays, dont la capitale Téhéran compose avec des restrictions tout juste entrées en vigueur pour freiner la propagation du virus. 

L’application L’Express

Pour suivre l’analyse et le décryptage où que vous soyez

Télécharger l’app

Au cours des dernières 24 heures, le pays a officiellement enregistré 27 444 nouveaux cas d’infection pour atteindre un nouveau record quotidien, et 250 décès, portant le nombre total de cas positifs à 3 576 148 dont 87 624 morts. 

Opinions

Chronique

Par Sylvain Fort

Sciences

Jean-Marc Jancovici

Chronique

Abnousse Shalmani

Chronique

Par Christian Gollier, Toulouse School of Economics

Fin du masque avec le passe sanitaire, jauge baissée… Le point sur la pandémie