LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ENTRETIEN – Le directeur général de la première chaîne d’information de France dévoile ses ambitions pour la présidentielle.

De nouvelles recrues, une ambition intacte. Marc-Olivier Fogiel salue le succès de sa rivale CNews, mais estime que BFMTV est suffisamment forte pour ne pas paniquer. Jean-Jacques Bourdin sera à la tête d’une nouvelle émission politique.

LE FIGARO. – Le modèle BFMTV a-t-il besoin de se transformer à la rentrée?

Marc-Olivier FOGIEL. – Le modèle de BFMTV est solide et n’a jamais été aussi performant… mais mon travail est de continuer à renforcer l’antenne comme je le fais depuis deux ans. Notre antenne doit proposer des offres plus différenciantes et des incarnations plus fortes, afin que chacune de nos tranches horaires constitue un rendez-vous clairement identifié. Ce que les gens viennent chercher chez nous, c’est la priorité au direct. La force de BFMTV, c’est d’abord cette capacité à se déployer sur l’actualité partout et à tout instant, grâce à une rédaction de 250 journalistes. Mais ce modèle, qui demeure très puissant et vertueux économiquement, doit coexister avec une autre façon de

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

«CNews n’est pas un problème pour BFMTV»