LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La Bourse de Paris devrait ouvrir en légère baisse lundi, préférant la prudence pour commencer une semaine qui s’annonce riche en publications d’entreprise et données économiques.

Le contrat à terme sur l’indice CAC 40 perdait 0,12% une trentaine de minutes avant l’ouverture. Vendredi, il avait rebondi de 2,07%, effaçant ses pertes de la séance de la veille plombée par des inquiétudes sur la résurgence des contaminations de Covid-19. La Bourse de New York a également clôturé vendredi en hausse et a atteint des niveaux records sur ses trois principaux indices. «L’Europe s’apprête à ouvrir en baisse, alors que les inquiétudes liées au Delta s’intensifient», prévoit Michael Hewson, analyste chez CMC Markets UK.

Si l’agenda de ce lundi est peu garni, le reste de la semaine sera animé par le début de la saison des résultats d’entreprises, qui permettra aux marchés de juger la vigueur de la reprise, ainsi que les anticipations pour les prochains mois. Les investisseurs scruteront aussi divers indicateurs, dont l’évolution des prix à la consommation aux États-Unis et dans plusieurs pays européens, alors que les craintes inflationnistes ont hanté les esprits ces derniers temps en dépit des messages se voulant rassurants des banques centrales.

Les marchés vont également digérer les conclusions du G20 Finances, au cours duquel les ministres des Finances, réunis à Venise, ont approuvé la réforme de la taxation des multinationales qui vise à mettre fin aux paradis fiscaux, ouvrant ainsi la voie à un big bang fiscal qui devrait voir le jour en 2023. Dans la foulée de ce sommet, la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen rencontre ce lundi la présidente de la Commission européenne, et la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde.

Janet Yellen a appelé dimanche l’Union européenne à reconsidérer son projet de taxe numérique, rappelant que ce genre d’impôt instauré par plusieurs pays européens est considéré «discriminatoire à l’égard des entreprises américaines». Les ministres des Finances du G20, ont par ailleurs alerté sur les risques d’un ralentissement de la reprise, encore plus du fait de la faible vaccination dans de nombreux pays.

L’augmentation des cas de variant Delta du Covid-19 inquiète les marchés depuis la semaine dernière. La secrétaire au Trésor a déclaré que les États-Unis étaient «très inquiets» à propos du Delta et des autres variants qui pourraient «menacer» la reprise mondiale. En France, le ministre de la Santé Olivier Véran a affirmé dimanche que le pays se trouvait «au départ d’une nouvelle vague» épidémique.

Valeurs à suivre

Le géant informatique français Atos a revu à la baisse ses prévisions de chiffre d’affaires et de taux de marge opérationnel pour l’exercice 2021, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué.

La Bourse de Paris attendue prudente