LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

INFO LE FIGARO –Le préjudice subi par la Sécu s’élève à 2 millions d’euros. Plus de 50 autres centres sont sur la sellette.

Piquée par la polémique sur l’incapacité des organismes sociaux à traquer et même chiffrer la fraude sociale, l’Assurance-maladie est bien décidée à montrer qu’elle lutte véritablement contre les abus et la fraude. Elle vient ainsi de déposer au parquet de Paris 12 plaintes pénales contre des centres ophtalmiques pour «escroquerie, faux et usage de faux et fausses déclarations», révèle au Figaro son directeur général, Thomas Fatôme. Le préjudice est estimé à 2 millions d’euros, que l’Assurance-maladie espère récupérer. Si la justice confirme les faits, les contrevenants encourent jusqu’à 7 ans de prison et 750.000 euros d’amende.

Soucieuse de respecter la présomption d’innocence, la Caisse nationale d’assurance-maladie (Cnam) ne communique pas les noms des centres visés. Tout juste indique-t-elle qu’il s’agit de «plusieurs acteurs répartis sur tout le territoire», précisément en Île-de-France, Paca, Normandie, Hauts-de-France, Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val de Loire et

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

L’Assurance-maladie poursuit au pénal 12 centres ophtalmiques pour fraude sociale