LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La Hongrie pose problème. La Commission pourrait lancer une procédure d’infraction contre la loi anti-LGBT.

Une nouvelle étape vient d’être franchie pour NextGenerationEU. Le feu vert, donné ce vendredi par les diplomates des États membres aux plans de relance de 12 pays, devrait être confirmé mardi lors d’une réunion des ministres des Finances de l’UE. Parmi eux, trois des plus grandes économies du bloc – France, Allemagne et Italie – ainsi que le Portugal, l’Espagne, la Grèce, la Belgique et le Danemark peuvent donc espérer toucher une avance de 13 % d’ici à mi-septembre.

Le Conseil a travaillé plus vite que prévu, parvenant à gagner une semaine sur le mois dont il dispose pour donner son avis sur les différents projets. Selon un diplomate, il n’y a pas eu de difficultés particulières. «Les discussions ont été calmes et fluides. Il y a eu des questions sur les réformes, les calendriers, les jalons. Mais pas de demande de revoir les plans.» Quatre autres plans de relance – Slovénie, Lituanie, Croatie et Chypre – devraient être approuvés formellement le 26 juillet prochain, lors d’un Ecofin convoqué

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Feu vert imminent de Bruxelles à douze plans de relance