LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Certains titulaires de l’offre réservée aux 16-27 ans ne parviennent plus à réserver des billets dans les TGV, faute de place.

La SNCF a récemment multiplié les offres alléchantes pour inciter les jeunes à prendre le train : passe jeune TER, billets à moins de 10 euros, etc. Parmi elles, l’abonnement TGV Max réservé au 16-27 ans permet de voyager en illimité à bord des TGV et des trains Intercités en dehors des périodes d’affluences. Si l’offre est très avantageuse, depuis quelques semaines, les places réservées aux abonnés semblent rares, voire inexistantes.

«Ce dimanche pour rentrer de Montpellier j’ai été contrainte d’acheter un billet Ouigo à 40 euros» témoigne Lætitia. Abonnée depuis un an à l’offre TGV Max, la jeune femme aurait pourtant dû voyager gratuitement. Heureusement pour elle, le billet Ouigo déniché est à un prix raisonnable. Mais pour la majorité des abonnés TGV Max qui n’arrivent pas à réserver des places, les billets restants sur le site de la SNCF InOui sont proposés à des prix exorbitants. Un aller simple avoisine ainsi facilement les 150 euros pour certains trajets comme Nice-Paris ou Lyon-Bordeaux. Même en semaine dans les périodes de moindre affluence, des abonnés se plaignent : il est impossible de réserver des billets et s’y prendre plusieurs semaines à l’avance ne change rien.

Face à cette situation délicate et s’estimant lésés, les abonnés ne mâchent pas leur mot : «l’arnaque du siècle», «scandaleux», «une escroquerie». Les plus remontés réclament même le remboursement du prélèvement du mois de juillet.

Interpellée sur Twitter, la SNCF n’a pas réussi à calmer la colère des abonnés, bien au contraire. «Les équipes étudient chaque jour le taux de remplissage des trains et réévaluent en permanence les prévisions pour remettre un maximum de places. Nous vous invitons à rester vigilant et à vous inscrire à notre BOT, via le lien suivant» esquive un des comptes de SNCF, répondant au tweet indigné d’un abonné TGV max.

À VOIR AUSSI – Carte de réduction, prix plafonnés: la SNCF présente des tarifs simplifiés pour ses trains grandes lignes

Victime de son succès ?

Cette difficulté dans la réservation des places TGV Max serait-elle due à la récente promotion de l’offre par la société ferroviaire ? Depuis le 29 juin et jusqu’au 15 juillet 2021 en effet, le premier mois de l’abonnement TGV Max est proposé à un euro seulement. Cette réduction aurait pu convaincre de nombreux clients … au point de nuire à la qualité de l’offre.

Sollicitée par le Figaro, la SNCF a toutefois assuré avoir augmenté les places réservées aux abonnés. «Nous avons vendu par exemple sur la semaine écoulée plus de places TGV Max que sur la même semaine en 2020 et en 2019, malgré une forte proportion de trains complets» se justifie le groupe ferroviaire qui poursuit «même avec la forte affluence actuelle, nous veillons à maintenir un volume de place significatif». Mais pour les abonnés mécontents, l’interrogation demeure : si ce volume est «significatif» est-il toutefois suffisant ?

le ras-le-bol des abonnés TGV Max