LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DÉCRYPTAGE – La Banque centrale européenne assouplit ses objectifs d’inflation et verdit sa politique.

Petite révolution pour la BCE? L’institution de Francfort, au fonctionnement assez rigide, a dévoilé sa nouvelle stratégie jeudi, lors d’une conférence «spéciale», annoncée quelques heures auparavant. Résumée en un document «d’une page recto verso», cette stratégie, approuvée «à l’unanimité» par le Conseil des gouverneurs, est «une base solide qui nous guidera dans les années à venir», a pointé Christine Lagarde, présidente de la BCE.

Il en ressort trois modifications essentielles. La BCE, dont le principal mandat est la stabilité des prix, assouplit son objectif d’inflation. Alors que depuis dix-huit ans, elle recherche une inflation «en dessous mais proche de 2 %», elle visera désormais «une inflation de 2 % à moyen terme». Autrement dit, elle s’accorde une marge de manœuvre avec des hausses de prix qui peuvent être temporairement supérieures à 2 %. Ce choix offre davantage de flexibilité et fait disparaître l’idée implicite d’un plafond au-delà duquel la banque durcit sa politique monétaire

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

La BCE remodèle sa stratégie