LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le groupe promet 70 % de ventes de véhicules électrifiés en Europe d’ici à 2030 et 40 % aux États-Unis.

Stellantis a voulu frapper un grand coup en multipliant les annonces lors de son «EV Day», jeudi. Lors de la conférence en ligne, centrée sur la stratégie dans l’électrique, Carlos Tavares, le directeur général du groupe aux quatorze marques (Peugeot, DS, Citroën, Fiat, Lancia, Alfa Romeo, Abarth, Opel Chrysler, RAM, Dodge, Jeep…) a dit que Stellantis était lancé à «pleine vitesse» dans la course.

Pour se donner toutes les chances d’arriver en pole position, le constructeur va investir 30 milliards d’euros dans les cinq ans à venir dans l’électrification de ses gammes, ce qui comprend les montants dédiés aux logiciels.

Toutes les marques du groupe ont voulu montrer qu’elles allaient participer à la compétition. Michael Lohscheller, le patron d’Opel, racheté par PSA en 2017, a annoncé que la marque serait 100 % électrique dès 2028 en Europe. L’entreprise allemande a promis de partir à l’assaut de la Chine avec des véhicules à batteries et de ressusciter l’Opel Mantra, un modèle iconique des

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Stellantis en orbite pour passer à l’électrique