LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le monde a franchi le seuil « tragique » des quatre millions de morts du Covid-19, a annoncé mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Nous venons juste de dépasser le tragique jalon de quatre millions de morts du Covid-19 répertoriés », a déclaré le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ajoutant que ce bilan était « très certainement » sous-évalué. 

Ce seuil est dépassé alors que la pandémie, loin d’être terminée, reprend en intensité, notamment aux Etats-Unis et au Brésil, sous l’impulsion du très contagieux variant Delta. Un variant qui inquiète les gouvernements européens, et notamment la France, qui préconise désormais de ne pas voyager cet été en Espagne ou au Portugal, où le variant détecté en Inde circule de plus en plus. L’exécutif maintient toutefois la levée des restrictions sanitaires, contre lesquelles l’OMS a mis en garde. L’été s’annonce particulier dans le monde entier, tandis que le gouvernement japonais a annoncé que les JO de Tokyo se dérouleraient sous état d’urgence. 

  • Pour les vacances, « évitez Espagne et Portugal »

« Pour ceux qui n’ont pas encore réservé leurs vacances, évitez Espagne et Portugal », a déclaré Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, ce jeudi sur le plateau des Quatre vérités sur France 2. « Nous suivons particulièrement la situation de pays où la flambée est très rapide : le Portugal, l’Espagne, la Catalogne en particulier, où de nombreux Français se rendent pour faire la fête, pour des vacances. Attention : très grande prudence, a-t-il précisé. Mieux vaut aller en France ou dans un autre pays que l’Espagne ou le Portugal ». 

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

Sur BFMTV, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance Bruno Le Maire a assuré que, malgré la menace d’une nouvelle vague, « la réouverture des discothèques n’est pas remise en cause ». Le ministre a déclaré n’être « pas favorable à une vaccination générale obligatoire » et en appelé « à la conviction et au sens citoyen de chacun ». Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a lui déclaré sur CNews qu’une décision à ce sujet serait prise « dans les prochains jours ». « Les contaminations au variant Delta, dans les cas positifs, doublent chaque semaine », a-t-il alerté. 

La ministre du Travail Élisabeth Borne recevra vendredi les partenaires sociaux pour évoquer avec eux la vaccination obligatoire contre l’épidémie du Covid-19 de certains personnels soignants, et aborder la question des sanctions disciplinaires en cas de refus, a-t-elle annoncé jeudi. « Personne n’a envie de revivre ce qu’on a vécu ces derniers mois et on a une arme aujourd’hui pour y échapper, c’est le vaccin », a affirmé la ministre sur Europe 1 avant d’appeler à « accélérer cette vaccination ». 

  • Les Landes lèvent les dernières restrictions, avec exceptions

Les Landes, l’un des départements français les plus touchés par le Covid-19, ont levé les dernières restrictions du confinement, au vu d’une situation sanitaire « stable », tout en décidant de prolonger certaines mesures pour 15 jours, a annoncé mercredi la préfecture. 

Le passage à la phase 4 du déconfinement permet désormais dans le département la fin des jauges dans les espaces clos (restaurants, cinémas, magasins…) comme c’est le cas ailleurs. Mais les « rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public » avec plus de vingt personnes simultanément restent interdits, tout comme les « festivals de plein air », « spectacles et concerts avec du public debout et dans les établissements recevant du public ». La préfecture maintient en outre la jauge maximale de 5000 personnes assises dans les établissements recevant du public ainsi que l’interdiction de consommer de l’alcool « sur la voie publique et dans les espaces publics de plein air de certaines communes ». L’obligation de port du masque est par ailleurs élargie « aux zones à forte densité dans les communes les plus touristiques ». 

  • L’état d’urgence sanitaire déclaré pour les JO de Tokyo

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a annoncé ce jeudi un nouvel état d’urgence sanitaire à Tokyo face à l’augmentation des cas de Covid-19, qui restera en place pendant toute la durée des Jeux olympiques devant s’ouvrir dans deux semaines. 

« Nous allons déclarer un état d’urgence à Tokyo », a déclaré Suga lors d’une réunion gouvernementale sur les mesures sanitaires, ajoutant qu’il durerait jusqu’au 22 août. Les JO sont prévus du 23 juillet au 8 août. 

  • Les cas de Covid repartent à la hausse aux Etats Unis

Les cas de Covid-19 augmentent de nouveau aux Etats-Unis, où le variant Delta est devenu le variant dominant, selon les données des autorités sanitaires américaines mercredi. La moyenne sur sept jours du nombre de nouvelles infections quotidiennes se situait mardi à un peu moins de 13900 cas, quand elle était d’environ 11500 il y a deux semaines, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Soit une hausse de plus de 20%. L’effet d’un long week-end ayant comporté un jour férié pourrait même atténuer pour le moment cette augmentation, à cause de chiffres transmis avec retard par les autorités locales. 

Le variant Delta, qui est plus contagieux que les autres, cause désormais environ 52% des cas, toujours selon les CDC. Malgré des doses de vaccins largement disponibles pour tous, la campagne d’immunisation américaine a connu un fort ralentissement après un pic début avril. A l’heure actuelle, un peu plus de 55% de la population, soit près de 183 millions de personnes, ont reçu au moins une dose de l’un des trois vaccins autorisés dans le pays. 

  • L’Algérie franchit la barre des 500 contaminations par jour

L’Algérie a dépassé mercredi la barre des 500 contaminations quotidiennes, pour la première fois depuis novembre 2020, alors que le pays le plus peuplé du Maghreb craint de plus en plus une nouvelle vague de Covid-19.  

Selon le communiqué quotidien du ministère de la Santé, 585 infections ont été enregistrées en 24 heures, ce qui porte à 143 032 le nombre total de cas officiellement déclarés de Covid-19. Depuis l’enregistrement du premier cas le 25 février 2020, 3786 décès ont été recensés en Algérie. Le nombre de contaminations est en forte hausse depuis plusieurs semaines, avec la multiplication des variants Delta et Alpha. Les autorités n’ont pas communiqué sur le nombre de personnes déjà vaccinées. Après près de quinze mois de fermeture, l’Algérie a rouvert partiellement ses frontières le 1er juin en imposant un confinement de cinq jours aux personnes entrant sur son territoire. 

  • Au Brésil, un ex-fonctionnaire de la Santé arrêté pour « parjure »

Un ancien directeur du ministère brésilien de la Santé a été arrêté mercredi à Brasilia pour « parjure » alors qu’il témoignait devant la Commission sénatoriale chargée d’enquêter sur la gestion de la pandémie de Covid-19 par le gouvernement de Jair Bolsonaro. Le sénateur Omar Aziz, qui préside la Commission d’enquête parlementaire (CPI), a ordonné l’arrestation de l’ancien directeur de la logistique du ministère Roberto Dias. 

C’est la première fois qu’une telle décision est prise depuis le début des travaux de la CPI il y a deux mois. L’ex-fonctionnaire sera mis à la disposition de la justice. Roberto Dias a été démis de ses fonctions fin juin, à la suite d’allégations selon lesquelles il aurait demandé un pot-de-vin d’un dollar par dose au représentant d’une société qui négociait la vente de 400 millions de doses du vaccin AstraZeneca avec le gouvernement. Roberto Dias a nié avoir négocié un quelconque pot-de-vin.  

Il a également démenti avoir fait pression sur un subordonné pour qu’il signe un contrat d’achat du vaccin indien Covaxin, un scandale qui éclabousse le président Jair Bolsonaro. Le chef de l’Etat fait l’objet d’une enquête préliminaire dans ce dossier, soupçonné d’avoir fermé les yeux sur des soupçons de corruption rapportés par un fonctionnaire du ministère de la Santé. 

  • Cuba envoie des renforts médicaux dans une région touristique très affectée

Les autorités cubaines ont envoyé mercredi en urgence des médecins et du matériel médical à la région touristique de Matanzas, où les hôpitaux sont débordés par une hausse importante de cas de Covid-19. La région, où se trouve la célèbre station balnéaire de Varadero, est fermée depuis début juillet aux touristes cubains mais pas aux étrangers, en grande majorité des Russes mais aussi des Canadiens. 

L’application L’Express

Pour suivre l’analyse et le décryptage où que vous soyez

Télécharger l’app

Les autorités ont également décidé « l’installation de 25 postes supplémentaires d’attention aux patients critiques et graves » dans deux hôpitaux de Matanzas. La province de Matanzas a enregistré au cours des 15 derniers jours plus de 9000 nouveaux cas et affiche le taux de cas pour 100 000 habitants « le plus élevé du pays », selon le journal officiel Granma. Le gouvernement a décidé que les touristes russes arrivant à Varadero – environ 6000 par semaine – ne pourraient désormais plus sortir de la station balnéaire. Sur Twitter, où beaucoup de Cubains accusent le tourisme russe d’être responsable de cette hausse de cas, une campagne citoyenne a été lancée pour envoyer des dons au personnel de santé et aux patients de Matanzas. 

Opinions

Chronique

Par Sylvain Fort

Chronique

par Bruno Tertrais*

Les clefs du pouvoir

François Bazin

Ultimatum

Par Christophe Donner

L’Espagne et le Portugal « à éviter », des JO sous état d’urgence… Le point sur la pandémie