LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ENQUÊTE – Selon une récente étude, les salariés préfèrent les espaces de travail personnels. Un choix à rebours de la tendance actuelle: les entreprises se tournent de plus en plus vers des espaces «flexibles».

«La seule différence entre le télétravail et le travail ‘en présentiel’, c’est que dans la deuxième configuration, les salariés doivent davantage faire semblant de travailler», raille Clément, senior manager dans une entreprise de consulting. Depuis maintenant plusieurs mois, tous les salariés de son entreprise ont été invités à venir travailler dans les locaux de l’entreprise, chaque jour de la semaine. Après une année de télétravail, Clément a ouvert un œil bien plus critique sur l’open space qu’il fréquentait pourtant quotidiennement avant le début de la crise sanitaire.

Le manager a en effet redécouvert ce qu’il nomme, un brin revêche, la «comédie inhumaine» de l’open space. Comprendre le retour à une culture du présentéisme – «dans le mauvais sens du terme» – poussée à son paroxysme. «Je l’observe surtout chez les jeunes recrues, qui veulent montrer qu’elles sont à fond et qui sont donc dans l’open space de 8 heures à 20 heures. Pour, finalement, ne pas abattre plus de travail que les

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

«Open space», «flex office»… Pourquoi les Français boudent les nouvelles tendances et préfèrent le bon vieux bureau individuel