LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le gestionnaire du réseau français de transport de gaz GRTgaz a annoncé vendredi ne plus recevoir de gaz russe par gazoduc depuis le 15 juin, avec «l’interruption du flux physique entre la France et l’Allemagne». La France compte sur la Russie pour environ 17% de son gaz, qui peut arriver par gazoduc ou sous forme liquide par navires méthaniers. La grande majorité du gaz importé arrivait habituellement par gazoduc, par cet unique thème d’interconnexion avec l’Allemagne. Les flux avaient déjà été réduits de 60% depuis le début de l’année et ce thème d’importation ne fonctionnait déjà qu’à 10% de sa capacité «au début 2022», selon GRTgaz. Depuis deux jours, l’approvisionnement est tombé à zéro.

À découvrirRetrouvez tous les résultats des élections législatives

Impôts 2022 : tout savoir sur votre déclaration de revenus

La France ne reçoit plus aucun gaz russe par pipeline, annonce le gestionnaire du réseau GRTgaz