LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualité

Monde

Voulant anticiper les projets supposés d’un ennemi bien connu, le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, a appelé, ce lundi 13 juin, tous les ressortissants de son pays présents en Turquie à quitter « dès que possible » Istanbul et ses environs, en raison de la crainte d’attentats prochains que pourrait occasionner l’Iran à leur endroit. Dans la foulée, le Conseil national de la Sécurité, organe israélien en charge de la lutte antiterroriste, a élevé au plus haut niveau la menace pesant sur ses concitoyens actuellement présents sur le sol turc. Cette peur n’est pas soudaine, s’inscrivant dans une logique de représailles attendues, alors que l’Etat hébreu a multiplié, ces dernières semaines, les opérations visant des ressortissants iraniens.  

LIRE AUSSI >> Assassinats, sabotage et pressions diplomatiques : la drôle de guerre d’Israël contre l’Iran
googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘pv_atf’); });

Assassinats, menaces… Comment Israël comme l’Iran mènent une guerre secrète