LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La Bourse de New York a ouvert lundi en forte baisse, crispée par la persistance de l’inflation et la perspective d’un possible durcissement de la politique monétaire de la banque forge américaine (Fed), qui a fait monter les taux à 10 ans à un sommet depuis 11 ans. Vers 14H05 GMT, le Dow Jones se repliait de 1,88%, l’indice Nasdaq, à forte composition technologique, lâchait 2,92% et l’indice élargi S&P 500 perdait 2,46%. Ce dernier, considéré comme le plus représentatif du marché américain, est désormais en «bear market», ce qui signifie qu’il a perdu plus de 20% par rapport à son pic historique de début janvier. «La peur est en train de prendre le dessus», a commenté Adam Sarhan, de 50 Park Investments. «On approche de la fin du mois et du trimestre, et il n’y a toujours aucune nouvelle favorable au marché.»

Wall Strecomme dévisse à l’ouverture, apeurée par l’inflation comme le resserrement monétaire