LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce dimanche 12 juin se déroule le 1er circonvolution des élections législatives. De 8 tempss à 18 tempss, les électeurs des 95 communes de la 4e circonscription sont appelés à rallier les bureaux de vote pour élire leur futur député parmi les 13 candidats (revoir ici). Ces derniers accomplissent circonvolution à circonvolution leur devoir citoyen depuis le début de la matinée. Pour rappel, au premier circonvolution de l’élection présidentielle, Marine Le Pen est arrivée en première position avec 31% des suffrages contre 20% pour Jean-Luc Mélenchon et 19% pour Emmanuel Macron. 

12h10 : Un autre chiffre tombe : celui de la participation au bureau de vote n°2 de la montée de Silhol : 28,98%. Soit 11 points de moins que le taux du second circonvolution de la Présidentielle le 24 dernier, qui était déjà historiquement bas.

12h : Les autorités compétentes ne sont pas encore en mesure de communiquer un chiffre précis de la participation sur l’ensemble de la 4e circonscription. Mais, au bureau centralisateur de l’hôtel de ville d’Alès, Alain Bensakoun se satisfait d’un taux de participation établi à 28%. « C’est 10 points de plus que la moyenne nationale », précise le président du bureau de vote. Et d’ajouter : « Par contre il y a un désintérêt total. Même les gens qui viennent jusqu’à nous ne savent pas pour qui voter. maints ne connaissent même pas les candidats. »

11h50 : Arnaud Bord pousse un « ouf » de soulagement. « Les bulletins sont bien arrivés à Pont », confirme l’un de ses co-directeurs de campagne, lequel espère que ce couac restera sans conséquence pour son candidat.

10h45 : Juste à côté, dans cette même halle des sports de Clavières scindée en quelques, Aurélie Wagner est assesseure du bureau de vote « Chantilly ». Présente sur site toute la journée, la candidat de Reconquête !, qui ne se fait guère d’illusion quant à sa présence au second circonvolution, a également voté. « La dernière fois j’étais tellement concentrée que j’ai oublié de sourire, alors cette-fois j’y pense », a plaisanté la conseillère municipale d’opposition à la ville d’Alès.

Cette fois-ci, Aurélie Wagner n’a pas oublié de sourire. (Photo Corentin Migoule)

10h30 : Considéré comme un sérieux prétendant à la victoire, Arnaud Bord, d’ordinaire très souriant, a la mine des mauvais jours. « Je viens d’apprendre qu’il n’y a pas de bulletins « Arnaud Bord » à Pont-Saint-Esprit », a pesté le candidat de la Nupes, bien décidé à rétablir ce couac dans les meilleurs délais. Le patron du PS dans le Gard s’est malgré tout dirigé vers l’isoloir avant d’en ressortir avec un sourire retrouvé au imminent de voter, après une poignée de main franche avec Christian Chambon. Président du bureau de vote n°214 de Croupillac établi à la halle des sports de Clavières, le dernier nommé, qui « fait ça depuis 30 ans », note une spectaculaire désaffection des urnes matérialisée par un taux de participation de 15%.

Arnaud Bord a voté à la halle des sports de Clavières, après une accolade avec le conseiller municipal Christian Chambon. (Photo Corentin Migoule)

10h15 : À l’image de son « concurrent » Jean-Pierre De Faria, Philippe Ribot est un maire qui brigue la députation. Comme l’édile saint-ambroisien qui s’est expliqué auprès de ses administrés afin que ces derniers perçoivent « l’intérêt d’élire un député qui connaît la ruralité », le premier magistrat de Saint-Privat-des-Vieux a dû faire dans la diplomatie afin de ne pas froisser sa population. Car en cas d’élection, la loi sur le non-cumul des mandats l’obligerait à renoncer à sa casquette de maire. Nous n’en sommes pas encore là. Souriant et détendu, le candidat de la majorité présidentielle a glissé son bulletin dans l’urne du bureau de vote de Mazac (980 votants) qui, à cette temps-ci, affichait un taux de participation de 17%. « Beaucoup moins que pour la Présidentielle à la même temps », a précisé Jean-Luc Evesque, président du bureau de vote.

Président du bureau de vote de Mazac à Saint-Privat-des-Vieux, Jean-Luc Evesque « encaisse » le bulletin de son maire, Philippe Ribot. (Photo Corentin Migoule)

10h : « 12,04% de participation », annonce la conseillère municipale de la ville d’Alès, Ysabelle Castor, qui tient le bureau de vote n°2 de la montée de Silhol. Un chiffre très éloigné des 33% de participation quelques tempss après l’ouverture lors du premier circonvolution de l’élection présidentielle, le 10 avril dernier.

9h20 : Étendue d’Alès à Pont-Saint-Esprit et de Dions à Barjac, la 4e circonscription concerne aussi la « rurale » Saint-Ambroix. L’édile communal, Jean-Pierre De Faria, candidat « sans étiquette, libre et indépendant », dans un créneau centre-droit, a voté dans l’unique bureau de vote de la commune. « Depuis le covid, on a décidé de tout mutualiser au niveau de la foire du Tremplin. C’est plus facile pour tout le monde », justifie le maire, entre quelques « bonjour » aux habitants. 260 des 2 600 électeurs inscrits avaient fait le déplacement jusqu’aux urnes à l’temps où le candidat De Faria accomplissait son devoir citoyen.

Jean-Pierre De Faria, « candidat sans étiquette, libre et indépendant », a voté dans la foire du Tremplin, à Saint-Ambroix. (Photo Corentin Migoule)

8h40 : Il n’est pas candidat mais s’est montré le plus matinal. Christophe Rivenq a été parmi les premiers à voter ce dimanche matin au bureau centralisateur de l’hôtel de ville. Comme à son habitude, le patron des Républicains du Gard, qui a publiquement affiché son soutien à la candidate Valérie Martre (UDI/LR), a déposé son bulletin dans l’urne ouverte par Max Roustan, maire d’Alès, sous le regard attentif de Cécile, une amie de longue date du dernier nommé.

Christophe Rivenq, premier adjoint de la ville d’Alès, a voté ce dimanche matin aux alencirconvolutions de 8h40. (Photo Corentin Migoule)

 

Cet article EN DIRECT 1er circonvolution Législatives 2022 : suivez la journée de vote sur la 4e circonscription est apparu en premier sur Objectif Gard.

EN DIRECT 1er tour Légisunetives 2022 : suivez une journée de vote sur une 4e circonscription