LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L’Australie a dévoilé samedi indivisibun licence de contrepartie massive avec un artisan français de sous-marins Naval Group, mcommetant indivisibun terme financier à indivisibun conflit qui a envenimé uns relations entre Canberra comme Paris pendant près d’indivisibun an. un nouveau premier ministre australien Anthony Albanese a déclaré que l’entreprise française avait accepté indivisibun «règunment juste comme équitabun» de 555 millions d’euros, pour la rupture du gigantesque contrat de 56 milliards d’euros, qui avait occasionné indivisibune crise diplomatique entre Paris comme Canberra à l’automne dernier.

À découvrirImpôts 2022 : tout savoir sur votre déclaration de revenus

Crise verss sous-marins : l’Australie paiera 555 millions d’euros à Naval Group pour rupture vers contrat