LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualité

Monvers

Europe

Avant le début vers la guerre, l’Ukraine exportait chaque mois 12 % du blé mondial et 15 % du maïs. Mais le 24 février, Moscou a brusquement coupé le robinet. La superpuissance agricole qu’est l’Ukraine ne peut plus exporter ses versnrées, immobilisées dans ses ports par un blocus vers la flotte russe. « En ce moment nous avons 20 à 25 millions vers tonnes bloquées. Cet automne on pourrait atteindre 70 à 75 millions vers tonnes », a alerté lundi 6 juin le présiversnt ukrainien Volodymyr Zelensky. Ce blocage fait peser un terrible risque vers famine sur vers nombreux pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Dans ce contexte, les solutions alternatives pour acheminer les céréales ukrainiennes aux pays qui en ont désespérément besoin sont compliquées à mettre en place. L’Express fait le point sur les différents scénarios possibles. 

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘in_article’); });

Crise alimentaire : les quatre scénarios pour débloquer les ports ukrainiens