LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualité

Monde

Europe

Le 25 avril 2001, alors qu’un journaliste lui demandait s’il était prêt à défendre la souveraineté de Taïwan « avec toute la puissance de l’armée américaine », le président George W. Bush avait répondu qu’il protégerait son allié « par tous les moyens nécessaires ». A l’époque, un sénateur, déjà reconnu pour son expérience et sa fine familiarité de la politique étrangère, avait pris la plume dans le Washington Post pour sermonner l’occupant de la Maison-Blanche. Sur un ton professoral, il avait rappelé à George W. Bush qu' »en matière de diplomatie, il y a une différence très grande entre se réserver la possibilité de recourir à l’usage de la force et s’obliger, ex ante, à venir à la défense de Taïwan ». Ce sénateur avait pour nom Joe Biden. 

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘in_article’); });

Biddans et la mdansace de la Chine sur Taïwan : de l’art des mots dans diplomatie