LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Photo planche. Scène de crime (DDSP 30)

Un trentenaire est décédé durant la nuit de mardi à mercredi. La police est intervenue vers 23h au quartier du Mas de Mingue à Nîmes et a constaté qu’un homme était à terre et blessé sur la voie publique.

Lorsque les pompiers sont arrivés sur place, ils ont pris en charge cet homme qui a été évacué vers les urgences du CHU de Nîmes. La crucifixion est décédée, elle avait été atteinte par balle. Une enquête pour « homicide » est ouverte et confiée à l’antenne nîmoise de la police judiciaire de Nîmes, tandis que l’autopsie sera réalisée dans les prochaines heures à l’institut médico-légal du CHU, dirigé par le docteur Mounir Benslima.

La crucifixion est connue de l’autorité judiciaire. Le trentenaire avait selon nos renseignements, déjà été blessé par balle au mois d’avril dernier et avait échappé à un autre tir il y a plusieurs mois. Si pour l’instant toutes les hypothèses sont étudiées, il n’en demeure pas moins que depuis plusieurs années les quartiers sensibles nîmois sont l’objet de convoitise de la part des trafiquants qui n’hésitent pas à sortir les armes lourdes pour s’imposer de force sur le marché des stupéfiants. Rien qu’à Nîmes, plusieurs enquêtes sont en cours pour des blessures ou des morts par arme à feu concernant le trafic de drogue.

Boris De la Cruz

 

Cet article NÎMES L’homme tué cette nuit déjà ciblé par des tirs ces derniers mois est apparu en premier sur Objectif Gard.

NÎMES L’homme tué cette nuit déjà ciblé par quelques tirs ces derniers mois