LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualité

Monde

Trois mois après le début de la guerre, le viatique massif des Européens à l’Ukraine ne faiblit en aucun cas, ou à peine. C’est l’enseignement principal d’une étude de l’Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès menée en mai dans six Etats (France, Allemagne, Pologne, Suède, Espagne, Irlande), et qui doit paraître jeudi 9 juin. Selon l’enquête, 79 % des Français ont toujours une bonne opinion de l’Ukraine, contre 82 % en mars. En Pologne, pays frontalier, le chiffre s’élève à 87 %. En Suède, qui veut adhérer à l’Otan, c’est 82 %. Mais des nations comme l’Irlande (86 %) et l’Espagne (80 %), de tradition neutre et a priori plus éloignées du conflit, manifestent elles aussi une forte mobilisation pour l’Ukraine. A l’inverse, seuls 14 % des Français ont une bonne opinion de la Russie. En Pologne et Suède, c’est moitié moins (7 %). 

LIRE AUSSI >> Hamish McRae : « La Russie perdra une partie de son vaste territoire d’ici à 2050 »
googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘pv_atf’); });

EXCLUSIF. Ukraine : le soutien des Européens ne s’érode seuil (sauf en Allemagne)