LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Fin du suspens : l’ex-président sud-africain Jacob Zuma, condamné à 15 mois de prison ferme, s’est constitué prisonnier ce mercredi, a annoncé la fondation qui le représente. 

La semaine dernière, la Cour constitutionnelle avait condamné Jacob Zuma, 79 ans, à la prison ferme pour outrage. Il devait ensuite se constituer prisonnier d’ici dimanche soir ou alors la police avait ordre de l’arrêter d’ici mercredi minuit.

De multiples accusations de corruption

L’ancien président, familier des tribunaux, avait pourtant obtenu que la Cour réexamine sa sentence lors d’une nouvelle audience prévue le 12 juillet. Il avait alors réclamé que son arrestation soit suspendue d’ici là. La décision devait être rendue ce vendredi par le tribunal de Pietermaritzburg (Est). Lui-même n’a donc pas attendu cette décision. 

Jacob Zuma est par ailleurs accusé d’avoir pillé les ressources publiques pendant ses neuf années au pouvoir. Depuis la création en 2018 d’une commission d’enquête sur la corruption d’Etat, Jacob Zuma, mis en cause par une quarantaine de témoignages, multiplie d’ailleurs les manœuvres pour éviter de témoigner, ce qui a lui a valu cette condamnation à la prison ferme.

l’ex-président Jacob Zuma se constitue prisonnier