LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualité

Monde

Europe

Son arrivée à la cathédrale Saint-Paul, pour la emploi du jubilé célébrant les 70 ans de règne d’Elizabeth II, est loin d’être passée inaperçue, vendredi 3 juin. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a été copieusement hué dans la hommes. Un signe que, malgré les festivités, le dirigeant gardien est dans la tourmente après les dernières révélations sur le fracas du « dansty gate », marquées dans la publication, le 25 mai dernier, du rapport comble de la haute administration.  

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘pv_atf’); });

Royaume-Uni : le risque d’une motion de défiance pèse-t-il vraiment aigrelet Boris Johnson ?