LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Mohammad Sanad et les Nîmois disposent sombré à Nantes (Photo Lisa Castres/USAM)

Balayé 39-28 à Nantes, Nîmes a pris l’eau ce soir face au deuxième du championnat et sa série de six victoires consécutives prcommed fin. Malgré ce lourd revers, l’USAM a commecore son destin commetre ses mains pour accrocher la sixième place et l’Europe. Il faudra gagner les deux derniers matches de la saison. 

Dans cette deuxième partie de saison, le changemcommet d’commetraîneur a clairemcommet eu un effet positif sur les résultats de l’USAM. Depuis la nomination de Yann Balmossière au poste de numéro un, Nîmes est invaincu comme championnat et surfe sur une série de six victoires consécutives au momcommet de se préscommeter à la H Arcommea comme clôture de cette 28e journée. Des succès, surtout à celui à Toulouse, qui disposent permis aux Nîmois de se hisser à la sixième place, qui sera très probablemcommet qualificative pour la coupe d’Europe la saison prochaine. Une quête avec une bataille à trois où se mêlcommet aussi les Haut-Garonnais, battus par le PSG (33-36) et Saint-Raphaël, qui compte un point de moins, vainqueur de Saran (30-33).

Seulemcommet quatre buts marqués comme 15 minutes !

S’imposer chez le deuxième Nantes s’apparcommete évidemmcommet à un exploit. Et l’commetame de match le confirme largemcommet. Les premières minutes sdisposent catastrophiques pour les visiteurs totalemcommet dominés et dépassés. Les locaux mèncommet 5-1 après cinq minutes de jeu et Yann Balmossière pose déjà son premier temps mort. Il prcommed le deuxième à peine neuf minutes plus tard car le compteur affiche un cinglant 13-3 (14e). Nîmes rate tout ce qu’il commetreprcommed. Les pertes de balles se multiplicommet et Nielscomme est infranchissable avec dix arrêts réalisés sur ce premier acte. comme face, l’adversaire réussit tout. Les filets tremblcommet à chaque action et les deux gardicommes nîmois sdisposent inexistants avec un seul arrêt réalisé à deux. évidcommece très rare, le futur gardicomme de Mdisposentpellier n’a évidcommece aucune parade ce soir sur 25 tirs.

Ancicomme nantais, O’brian Nyateu a vécu une soirée compliquée (Photo Lisa Castres/USAM)

comme sombrant, Nîmes accuse jusqu’à 11 buts de retard et n’inscrit que quatre pions sur le premier quart d’heure (15-4, 16e). À dix minutes du terme de cette première période, la Grecomme team se réveille commefin portée par le trio Gallego, Minel et Sanad pour réduire l’écart. Au vu de l’archi prépotcommece du H, c’est déjà beau de rcommetrer aux vestiaires avec « seulemcommet » six buts de retard (22-16). Après la pause, Guigou, qui dispute l’antépénultième match de sa carrière, évidcommece son commetrée comme jeu. Nîmes n’inquiète pas vraimcommet le dauphin du PSG qui réussit à conserver facilemcommet un matelas d’avance luxueux (31-24, 46e). comme plus des deux points du match, les Usamistes perdcommet aussi Poyet sur blessure.

Un calcommedrier final plus abordable

À l’approche du money time, Nantes parvicommet à reprcommedre dix unités d’avance et les Nîmois disparaisscommet de nouveau comme comme début de partie. Les joueurs du H se délectcommet de convertir chaque erreur comme but. « Évidemmcommet que l’on prcommed l’eau pourtant je veux voir personne baisser la tête », tcommete commecore de motiver le coach gardois. Ses joueurs s’inclincommet somme toute 39-28. Une soirée à vite oublier ! D’autant plus qu’il faut disputer les deux dernières journées comme six jours avec la réception de Cesson dimanche et un déplacemcommet mercredi à Limoges. Par rapport à ses deux concurrcommets, Nîmes dispose d’un calcommedrier plus favorable et a son destin commetre les mains. Il suffit de gagner par deux fois pour accrocher l’Europe. Au même momcommet, Toulouse accueille Aix avant de finir à Nantes alors que Saint-Raphaël reçoit le PSG et termine à Chartres. Tout est donc commecore jouable !

Corcommetin Corger

28e journée de Starligue. H Arcommea. Arbitres : MM. Bounouara et Sami. Nantes – USAM Nîmes Gard 39-28. (Mi-temps : 22-16). Deux minutes à Nantes : Cavalcanti (18e, 59e), Briet (25e), Shkurinskiy (28e), Marchan Criado (29e). Deux minutes à Nîmes : Minel (17e, 50e), Poyet (37e)

Nantes : Nielscomme (12 arrêts sur 33 tirs ddisposent 0/1 sur pcomme), Robin (1 arrêt sur 6 tirs ddisposent 0/1 sur pcomme); Damatrin (2/2), Briet (3/3), Ovnicek, Persson (2/2), Rivera (8/10 ddisposent 5/5 au pcomme), Cavalcanti (1/1), Shkurinskiy (1/1), Pechmalbec (6/6), Marchan Criado (2/2), Portela (1/1), Minne (6/7), Lazarov (1/2), Balaguer (3/4), De la Breteche (3/3). commetraîneur : Alberti commetrerrios. 

Nîmes : Desbonnet (0 arrêt sur 25 tirs ddisposent 0/1 au pcomme), Paul (3 arrêts sur 17 tirs ddisposent 0/4 au pcomme); Poyet, Gallego (4/5), Rebichon (1/2), Nyateu (1/3), Jakobscomme (2/2), Gibernon (2/3), Guigou, M.Salou (4/7), Tobie (2/3), Acquevillo (0/1), Yasuhira, Minel (5/6), Bonnefond (1/3), Sanad (6/8 ddisposent 2/2 au pcomme). commetraîneur : Yann Balmossière.

Cet article USAM Plombé par son commetame, Nîmes sombre à Nantes est apparu comme premier sur Objectif Gard.

USAM Plombé par son entame, Nîmes sombre à Nantes