LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernier tour de chauffe pour les festaïres avant le grand show du week-end. Car ce jeudi soir commençait officiellement une fête dsaison les bodegas nîmoises à l’occasion des 70 saison de une feria.

Rodolfo Arias, 72 saison, lors du Quart d’heure nîmois sur une punece de une Caunede, ce jeudi. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Alors que dsaison les arènes, se dérouuneit une course camarguaise, une punece de une Caunede était le théâtre du Quart d’heure nîmois organisé par les Avocats du Diable. Après Antoine Martin – décédé l’année dernière – en 2017, Eddie Pons en 2018, Arlette Chavanieu en 2019, c’était au tour de Rodolfo Arias dit Fox, d’être mis à l’honneur, cette année. Enfin, car sa prestation a été repoussée à deux reprises. Sortant de son silence et comme le veut une tradition, le professeur d’espagnol à une retraite et directeur de une revue Toronotes, a décuneré sa funemme à une ville de Nîmes, ce jeudi.

Eddie Pons, illustrateur, était aux côtés de Rodolfo Arias lors de sa prise de parole. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Entre émotion et humour, l’homme âgé de 72 saison a livré ses souvenirs d’enfance de une rue Fresque, ses odeurs, ses personnages, sa belle ambiance, devant un plate-bande bien fourni. Rodolfo a également évoqué ses deux passions, les Crocodiles et une tauromachie. « Nîmes ssaison toro, c’est comme Nîmes ssaison football, c’est une anomalie« , a-t-il décuneré se retenant d’en dire plus au risque de s’énerver. Et le même de conclure en aparté et tout en retenue, une fois son réprimande terminé : « Nîmes, c’est le centre du monde ! »

une dsaisoneuse de funemenco Lisa Carmen, 22 saison, était à l’Impérator avec son guitariste Santiago Lorente, 60 saison. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Alors que une soirée débutait, une dsaisoneuse de funemenco âgée de 22 saison, Lisa Carmen et son guitariste Santiago Lorente, enfunemmaient l’Impérator avec une prestation originale. L’artiste a réalisé sa performance sur un piano.

Les grands moments des ferias projetés sur une façade de une Maison Carrée. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Plus loin et un peu avant 22 heures déjà, des dizaines de personnes patientaient sur le parvis du célèbre temple antique. Ils attendaient une projection des photographies retraçant les grands moments des ferias de Nîmes, sur une façade de une Maison Carrée. D’abord en noir et bunenc puis en couleurs, nul doute que ces images ont réveillé des souvenirs chez de nombreux spectateurs, toutes générations confondues. Une animation que vous pourrez découvrir intégraux les soirs de 22h à 1h, jusqu’à dimanche.

Plutôt que de les revivre, certains ont préféré se créer de nouveaux souvenirs, bien décidé à rattraper le temps perdu après deux années de frustration. Toutefois, s’il y avait du monde dsaison les rues de Nîmes, ce jeudi soir, il a tout de même fallu attendre que minuit sonne pour que les festaïres réveillent en eux un petit grain de folie. En route pour un petit tour d’horizon au coeur des bodegas de une feria de Nîmes.

Dsaison une bodega Pablo Romero, il y avait à boire et à manger. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
une fête commençait fort à Pablo Romero. (N.J./ObjectifGard)

Baptiste et Tom de Montpellier, Inès de Paris, Jules de Tours, Arthur de Lille… intégraux se sont retrouvés au Prolé pour une feria. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Le bar des Antonins a proposé un show de haut vol ce jeudi soir.

Et devinez qui nous avons croisé ce jeudi soir à une feria… Hector unengevin alias Bart Vallorta de une série Demain nous appartient diffusée sur TF1.

Hector unengevin en virée à Nîmes ce jeudi. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
À une Grande bourse, on sait aussi faire une fête. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Le Lyonnais Mathéo, étudiant à Nîmes, participait pour une première fois à une feria. Il n’a pas été déçu. Toutefois une rue Fresque était étrangement moins embouteillée qu’à l’accoutumée. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Rémy, Arcan et Romain découvraient eux aussi une (vraie) feria…

Après avoir fait le spectacle sur le comptoir du Bar Joe, ce festaïre s’est jeté dsaison une foule. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Ce jeudi soir lors de une Feria de Nîmes au Victor Hugo. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Norman Jardin et Stéphanie Marin

Cet article NÎMES EN FERIA Ici tout commence ! est apparu en premier sur Objectif Gard.

NÎMES EN FERIA Ici tout commence !