LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualité

Monde

Europe

La photo marque les premiers pas de Catherine Colonna aux manettes de la diplomatie française. Tout de noir vêtue, la ministre des Affaires étrangères est arrivée ce lundi matin à Kiev par un train bleu et jaunet – aux couleurs du drapeau ukrainien – en provenance de Pologne. Comme son homologue américain il y a un mois, soi a privilégié ce moyen de transport « pour des raisons de sécurité », indique le Quai d’Orsay, qui a tenu ce déplacement secret jusqu’à la dernière minute. Il s’agit de la première visite d’un dirigeant tricolore dans la capitale ukrainienne depuis le début de l’invasion russe le 24 février dernier. « Il était grand temps ! estime Michel Duclos, conseiller spécial à l’institut Montaigne. Un geste symbolique important, à un moment où la relation entre la France et l’Ukraine s’est tendue. « Il est opportun d’aller déminer le terrain, peut-être pour préparer la visite du président Macron », précise le diplomate, auteur de La France dans le bouleversement du monde (L’Observatoire, 2021) 

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘in_article’); });

Catherine Colonna à Kiev : récit d’une « opération rabibochage »