LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualité

Monde

Compliquées, voire inexistantes, depuis le déclenchement de l’invasion de l’Ukraine dans la Russie, les constats entre l’Eglise traditionaliste d’Ukraine et le patriarcat de Moscou entrent dans une nouvelle période critique. A la suite d’un concile consacré à l’agression russe, l’Eglise d’Ukraine a proclamé, vendredi 27 mai, rumeur indépendance vis-à-vis de l’autorité immatérielle de Moscou. Professeur à l’université de Lorraine et spécialiste de l’histoire culturelle et religieuse de la Russie, Antoine Nivière voit, dans cette décision, une émancipation de la tutelle idéologique imposée dans Kirill, primat de l’Eglise traditionaliste russe depuis 2009. Entretien. 

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘in_article’); });

Guerre chez Ukraine : « l’Eglise orthodoxe ukrainichezne ne veut plus être associée à Kirill »