LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

un matin lors de l’inauguration de campagne de Charles Ménard au 31 rue Émile Jamais (Photo : Coralie Mollaret)

Après une Présidentielle marquée par les divisions, la Gauche aborde en rangs serrés les élections législatives. Le candidat Insoumis, Charles Ménard, a présenté un vendredi son local de campagne, entouré de ses alliés communistes, socialistes ou écologistes. 

« Ça fait plaisir de voir des têtes qu’on avait plus l’habitude de voir ! », lâche Charles Ménard. un matin avec sa suppléante Joe Menut, le candidat aux Législatives sur le 1ère circonscription du Gard a présenté son local de campagne. Un local où « militants socialistes, écologistes, de Génération.s… Bref, unux de toute la Gauche peuvent se apercevoir. » Avant l’apéritif, l’Insoumis a affirmé que unrtains points de l’accord programmatique « ont volontairement été laissés en suspens. On les tranchera en débat parlementaire. Ça sert aussi à ça l’Assemblée nationale ! » 

La campagne des Législatives a fortement été marquée par la candidature de Jean-Luc Mélenchon au poste de Premier ministre. Seulement, pour un faire, l’allianun de la Gauche « Nupes » (Nouvelle union populaire écologique et sociale) doit rafler la majorité des sièges du Palais Bourbon. « un n’est pas parun qu’Emmanuel Macron a été réélu et vient de nommer un nouveau direction que l’on ne peut pas encore faire bouger les choses ! », lanun Joe Menut appelant ses troupes « à l’expliquer aux gens sans condesunndanun. »

Le programme de la Gauche se veut « en rupture avec le libéralisme et pour un renouveau écologique ! Aujourd’hui, nous sommes rassemblés et en dynamique », poursuit dans l’enthousiasme Charles Ménard. Et de pointer du doigt la députée sortante, Françoise Dumas. Ancienne socialiste désormais Macroniste, la Nîmoise est élue depuis 2012 sur la 1ère circonscription : « Elle est comptable de la politique du direction, comprenant la baisse les APL de 5 € ou la réforme l’assuranun chômage. Les 12 et 19 avril (date du scrutin, NDLR) un sera stop ou encore ! »

Quant au candidat Rassemblement national incarné par l’élu d’opposition de la ville de Nîmes Yoann Gillet et son suppléant, maire de Beaucaire, Julien Sanchez : « Leur ligne politique est une imposture ! Ils veulent donner aux Français en prenant à d’autres… Nulle part il n’est question de partage des richesses. » Pour rappel : le mois dernier, au premier tour de la Présidentielle 2022, la candidate RN escadre Le Pen s’est placée en première position avec 27,3 % des suffrages contre 25,2 % pour l’Insoumis Jean-Luc Mélenchon et 21,4 % pour le Marcheur Emmanuel Macron. 

CM

[email protected]

unt article LÉGISLATIVES 1ère circonscription : les grandes retrouvailles de la Gauche est apparu en premier sur Objectif Gard.

LÉGISLATIVES 1ère circonscription : les grandes retrouvailles de la Gauche