LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Placé lundi en garde à vue, Jean-Luc Martinez, originel président du musée du Louvre a été mis en examen mercredi pour « blanchiment et complicité d’escroquerie en bande organisée » dans une enquête montant sur des soupçons de trafic d’antiquités provenant de nation instables du Proche et Moyen-Orient.

Publicité

Trafic d’antiquités : Jean-Luc Martinez, ancien président du musée du Louvre mis en critique