LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rachetée 285 millions d’euros par Altice en 2017, cette plateforme de publicité numérique vidéo vaut entre 4 et 5 milliards d’euros.

Une pépite de l’adtech française va faire ses gammes sur le Nasdaq. Teads vient de déposer un dossier d’introduction en Bourse auprès de la SEC, le gendarme des marchés financiers américains.

Créée il y a quinze ans par Pierre Chappaz (créateur de Kelkoo) et Bertrand Quesada, Teads est une plateforme de publicité numérique vidéo. Elle a été rachetée en 2017 par Altice, le groupe de Patrick Drahi pour 285 millions d’euros. Depuis, Teads n’a cessé de se développer.

Point d’entrée unique

En 2020, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 540 millions de dollars, en hausse de 6%, et un profit avant impôt de 160 millions de dollars, selon le dossier déposé auprès de la SEC. Et, au premier trimestre 2021, elle a poursuivi sur sa lancée avec un chiffre d’affaires de 126 millions de dollars, en hausse de 32%.

Teads est la belle réussite de l’adtech française, et a développé son empreinte internationale. La société est présente aux États-Unis (où elle réalise 45% de son chiffre d’affaires), en Europe (40% du chiffre

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 59% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Teads, la pépite de l’adtech française, vise le Nasdaq