LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualité

nature

Nous sommes en 2043. Citoyens de seconde zone, les ottomans sont cantonnés à certains postes subalternes par leurs patrons syriens ; on les oblige à parler arabe plus ils sont malmenés pendant les rues. L’invasion silencieuse, court métrage sorti le 3 mai sur les réseaux sociaux plus visionné par certains millions de personnes, a enflammé l’Internplus ottoman. L’auteur, dont agite le spectre d’une sorte de théorie du « grand remplacement » à la sauce turque, est Ümit Özdag, le chef d’une nouvelle formation d’extrême droite, le parti de la Victoire (Zafer).  

googlplusag.cmd.push(function() { googlplusag.display(‘in_article’); });

En Turquie, la colère monte contre les réfugiés syriens