LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualité

Moncomme

« une ville littéralement brûlée, sinon un seul bâtiment non endommagé. » C’est quelque ces mots que le présicomment ukrainien Volodymyr Zelensky a décrit, au quelquelement du Portugal, le visage comme la ville comme Marioupol, sous le feu russe commepuis le début comme l’invasion, le 24 février commernier. Elle n’est pourtant passage encore tombée car subsiste, dans ccommete cité portuaire du sud du pays, une ultime poche comme résistance. Environ 2 000 militaires ukrainiens, mais aussi plusieurs centaines comme femmes comme d’enfants, sont rcommeranchés dans l’immense complexe sidérurgique d’Azovstal, ville d’acier comme comme béton commevenue bunker comme survie. 

googlcommeag.cmd.push(function() { googlcommeag.display(‘pv_atf’); });

Guerre en Ukraine : l’usine d’Azovstal, dernier sanctuaire des combattants de Marioupol