LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le duo Adexgroup-Adveo, débouté en juin, tente d’améliorer son offre en appel, en proposant de reprendre 52 salariés en plus.

Rebondissement autour de l’avenir d’Office Depot. Le duo Adexgroup-Adveo, qui souhaitait reprendre le poids lourd de la fourniture de bureau mais n’avait pas été retenu par le tribunal de commerce de Lille début juin, refuse de baisser les armes. Selon nos informations, ce binôme connu pour ses enseignes Calipage, Buro+ et Plein Ciel a déposé ce vendredi une offre améliorée, alors que la cour d’appel de Douai réexamine ce jeudi en appel l’avenir du distributeur. Adexgroup-Adveo propose maintenant la reprise de 680 des 1 500 salariés du groupe Office Depot, qui avait été placé en redressement judiciaire le 5 février. Soit 52 emplois de plus que dans son offre initiale du 19 mai. Déposée moins de 10 jours avant l’audience, la recevabilité de l’offre restait toutefois à confirmer ce mardi.

À l’époque, six offres avaient été présentées, puis deux retenues: celle de Adex-Adveo, soutenu par le fonds américain Sandton Capital, et celle du groupe coopératif Alkor. Le 3 juin, ce dernier avait eu

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Guerre de tranchées autour de l’avenir d’Office Depot