LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Après avoir soufflé pendant six semaines consécutives, l’Europe fait face à la menace d’une nouvelle vague, notamment due au variant Delta du Covid-19, repéré en Inde et 40 à 60% plus transmissible que l’Alpha, détecté d’abord au Royaume-Uni. La Russie enregistre ainsi des records de cas de contamination depuis cinq jours mais les autorités refusent d’imposer à la population un nouveau confinement.  

Et la France n’est pas épargnée par la menace de cette souche du Sras-CoV-2. Alors que la campagne de vaccination stagne, une quatrième vague pourrait venir gâcher l’été des Français. C’est pourquoi le débat est désormais porté sur la vaccination des soignants. 

  • Une quatrième vague possible en France « dès cet été »

L’ombre d’une quatrième vague menace la France, et peut-être plus tôt que prévu. Si les épidémiologistes ont alerté contre une possible reprise épidémique à l’automne, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s’est montré plus pessimiste à l’antenne de France Inter ce lundi matin.  

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

« Depuis plusieurs semaines, la situation s’est très nettement améliorée dans notre pays, grâce aux efforts des Français, au déploiement de la vaccination, a-t-il expliqué. Mais ce que l’on constate, c’est que depuis un peu moins d’une semaine, la tendance semble s’être inversée et que l’épidémie regagne du terrain. » La faute notamment au variant Delta où, comme dans d’autres pays, il progresse très rapidement puisqu’il représentait 20% des contaminations la semaine dernière, et 30% aujourd’hui, selon le porte-parole. 

  • Le vaccin de Sanofi devrait être disponible pour décembre

Olivier Bogillot, le président du laboratoire Sanofi France, en retard dans la fabrication de vaccins contre le Covid-19, a annoncé ce lundi l’arrivée d’un sérum en décembre. « On a attaqué nos études de phase 3 », a-t-il expliqué sur France Inter en rappelant que le laboratoire se penche sur une technologie différente de l’ARN messager, utilisée par les laboratoires Moderna et Pfizer-BioNTech. Sanofi utilise la technologie « éprouvée » des protéines recombinantes, « c’est la technologie qui était la plus performante il y a encore un an, avant l’ARN messager », a assuré Olivier Bogillot.  

Décembre 2021, c’est un an après les premiers vaccins mis sur le marché pour lutter contre la pandémie. Mais le président de la branche française du laboratoire soutient que le vaccin sera toujours utile car « il y a encore beaucoup de Français qui ne sont pas » vaccinés alors qu’il « va falloir atteindre un niveau d’immunité collective, et encore plus avec l’arrivée de variants, un niveau très élevé, et, au-delà de la France, il y a aussi le monde entier, aujourd’hui il n’y a que 20% de la population mondiale qui est vaccinée », a-t-il justifié. 

  • L’obligation vaccinale des soignants plus que jamais sur la table

Le débat sur la vaccination obligatoire des soignants contre le Covid-19 s’est poursuivi tout le week-end et l’exécutif va multiplier les consultations au cours des prochains jours, notamment autour de cette question. Dans une tribune au Journal du Dimanche, 96 médecins, dont des chefs de service devenus des figures médiatiques de la pandémie, ont demandé au gouvernement « de prendre dès à présent la décision d’obligation vaccinale » pour tout salarié d’un Ehpad ou d’un hôpital « (s’)exposant ou exposant les personnes dont elle est chargée à des risques de contamination » au Covid-19. 

Ils veulent une mesure « effective avant le début du mois de septembre » pour « éviter une quatrième vague », une crainte renforcée par la progression rapide du variant Delta, très contagieux. Selon Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, l’hypothèse devient une « sérieuse possibilité », a-t-il déclaré sur France Inter ce lundi. 

  • Le Salvador reçoit 1,5 million de doses de vaccin, don des Etats-Unis

Le Salvador a reçu dimanche soir 1,5 million de doses de vaccins Moderna contre le Covid-19 données par les Etats-Unis dans le cadre du programme Covax, a annoncé le ministère de la Santé. « Il s’agit du lot numéro 17 qui est arrivé dans le pays, le sixième par le biais de l’initiative internationale Covax », a déclaré le ministre de la Santé Francisco Alabí en réceptionnant ce don à l’aéroport Óscar Arnulfo Romero situé à 40 km au sud-est de San Salvador. 

Au total, avec ce don des Etats-Unis, le Salvador a reçu « environ deux millions » de doses de vaccin dans le cadre de Covax, a précisé le ministre. 

  • Ultimatum du Venezuela au programme Covax

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a quant à lui lancé un ultimatum au programme Covax visant à garantir un accès équitable aux vaccins anti-Covid 19, assurant que son pays a payé ces vaccins mais ne les a toujours pas reçus. 

« Le système Covax a échoué. Nous avons rempli notre part (…) Un ultimatum au système Covax: ou on nous envoie les vaccins ou on nous rend l’argent », a déclaré Maduro à la télévision nationale, précisant que son pays avait payé 120 millions de dollars au système de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sans rien recevoir. 

  • Record de contaminations en Russie

La Russie a annoncé dimanche avoir recensé 25 142 nouvelles contaminations au Covid-19 lors des dernières 24 heures, un record depuis le 2 janvier pour le pays frappé de plein fouet par le variant Delta. 

La Russie a déjà enregistré cette semaine des records de morts dus au coronavirus pendant cinq jours d’affilée, avec 697 décès annoncés samedi. Le bilan pour les dernières 24 heures s’établissait dimanche à 663 morts. 

La capitale Moscou, principal foyer de l’épidémie, a pour sa part dénombré 111 morts pour 7624 nouveaux cas ces dernières 24 heures. 

  • Le Premier ministre luxembourgeois hospitalisé

Le Premier ministre du Luxembourg, Xavier Bettel, a été placé dimanche sous observation à l’hôpital pour 24 heures « par précaution » afin d’effectuer des analyses complémentaires, une semaine après avoir été testé positif au Covid-19, selon un communiqué du gouvernement. 

L’application L’Express

Pour suivre l’analyse et le décryptage où que vous soyez

Télécharger l’app

Xavier Bettel avait entamé le 27 juin une période de dix jours en isolement. Il présentait alors de légers symptômes (fièvre, maux de tête). Il a reçu une première injection du vaccin AstraZeneca le 6 mai. 

Opinions

Chronique

par Bruno Tertrais*

Ultimatum

Par Christophe Donner

Ayez confiance

Nicolas Bouzou

Chronique

Stefan Barensky

Tendance inquiétante en France, un vaccin Sanofi pour décembre… Le point sur la pandémie