LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La Bourse de Paris a entamé la semaine en recul de 0,43%, sans catalyseur pour commencer le mois de juillet et en l’absence des investisseurs américains qui prolongent leur week-end grâce à un jour férié ce lundi.

À 09H50, l’indice CAC 40 perdait 28,26 points, à 6.524,99 points. Vendredi, l’indice phare de la place parisienne avait fini à l’équilibre (-0,01%), à l’issue d’une semaine au cours de laquelle il a perdu 1,06%.

Les américains restent optimistes

La Bourse de New York a atteint des niveaux records vendredi, soutenue par les bons chiffres de l’emploi, qui ont confirmé la vigueur de la reprise de l’économie américaine.

«Si l’optimisme ne fléchit pas à Wall Street, les autres places de la planète hésitent, partagés entre l’aspiration offerte par la hausse des indices américains et les doutes sur l’expansion du variant Delta», qui fait craindre une quatrième vague, commente Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Une production française à la baisse

Du côté des indicateurs, la production de l’industrie française a reculé de 0,3% en mai par rapport à avril, et reste inférieure de 5,6% à son niveau de février 2020, avant le premier confinement, a rapporté l’Insee lundi.

En Chine, la croissance de l’activité dans les services était au plus bas depuis 14 mois en juin, lestée notamment par un foyer de Covid-19 dans le sud du pays, selon l’indice d’activité des directeurs d’achat (PMI), calculé par le cabinet IHS Markit et publié par le groupe de médias Caixin.

La Bourse de Paris ouvre en baisse