LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La Bourse de Tokyo a clôturé en retrait lundi malgré les performances de Wall Street vendredi, les investisseurs nippons ayant notamment été refroidis par la tendance à la hausse des infections au coronavirus dans le pays, comme la semaine dernière.

L’indice vedette Nikkei a abandonné 0,64% à 28.598,19 points et l’indice élargi Topix a lâché 0,37% à 1.948,99 points. «Des facteurs négatifs comme le nombre croissant d’infections au Japon ont alimenté l’incertitude parmi les investisseurs», a estimé Yoshimura Okumura de Chibagin Asset Management, interrogé par l’AFP.

Le marché tokyoïte a également mal accueilli la performance en demi-teinte du Parti libéral-démocrate (PLD), au pouvoir au Japon, lors des élections pour l’assemblée municipale de Tokyo dimanche, vues comme un test pour le PLD avant les élections nationales attendues à l’automne.

À Hong Kong, l’indice Hang Seng perdait 0,53% vers 8H45, mais les indices composites de Shanghai et Shenzhen étaient en hausse.

Du côté des valeurs

Le titre du géant des investissements dans les nouvelles technologies SoftBank Group a dégringolé de 5,38% à 7.391 yens. L’application chinoise de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) Didi Chuxing, dont SoftBank est le plus gros actionnaire, fait l’objet d’une enquête des autorités chinoises concernant des «risques pour la sécurité nationale», a annoncé Pékin vendredi. L’autorité chinoise chargée de la cybersécurité a par ailleurs ordonné dimanche le retrait de l’application Didi des plateformes en ligne après avoir constaté «une violation grave de la réglementation en matière de collecte des données des utilisateurs».

L’action du groupe japonais Mitsubishi Electric a perdu 1,83% à 1.526 yens après la démission vendredi de son directeur général, Takeshi Sugiyama, face à un scandale d’inspections falsifiées sur certains produits du groupe depuis les années 1980 qui avait été révélé quelques jours plus tôt.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen remontait très légèrement face au dollar, à raison d’un dollar pour 110,99 yens vers 8H50 contre 111,05 yens vendredi à 23H00. La monnaie japonaise gagnait aussi un peu de terrain face à l’euro, qui valait 131,69 yens contre 131,75 yens en fin de semaine dernière. Un euro s’échangeait par ailleurs pour 1,1863 dollar, contre 1,1865 dollar vendredi.

Le pétrole était en légère hausse: vers 8H40 le prix du baril de brut américain WTI progressait de 0,16% à 75,28 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord gagnait 0,22% à 76,34 dollars.

La Bourse de Tokyo recule face à la progression de la pandémie au Japon