LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche, les numéro 1 du Medef et de la CFDT entendent «réveiller le sens civique de chacun».

«À l’heure où beaucoup de salariés retrouvent leur travail en présentiel, après des mois de confinement vécus pour certains comme un isolement, la vaccination est la seule manière de retrouver une vie normale, une vie sociale.» Dans une tribune parue dans le Journal du dimanche , les numéros 1 du Medef et de la CFDT, Geoffroy Roux de Bézieux et Laurent Berger, lancent un appel à la vaccination à tous les salariés. «Se protéger et protéger les autres, c’est la seule solution», disent-ils à l’unisson.

Sans en appeler à une obligation de vaccination pour tous les salariés, – «nous sommes attachés à deux principes : le volontariat et le secret médical» -, les deux représentants du patronat et du salariat demandent aux chefs d’entreprise de «faire le maximum de pédagogie auprès de leurs salariés pour les informer, et donc les rassurer, et faciliter la vaccination sur le temps de travail».

La question des soignants

«Que l’on soit dans un bureau, dans un atelier, en contact avec le public, des clients, la vaccination est la seule manière de retrouver le contact humain, poursuivent Laurent Berger et Geoffroy Roux de Bézieux. C’est ainsi que nous pourrons casser le plafond de verre qui pèse sur le pays tout entier.» Les deux hommes concluent leur texte en rappelant que la reprise économique et la reprise de l’emploi sont conditionnées à «une vaccination massive de nos concitoyens».

Pour l’instant, le gouvernement exclut formellement l’obligation de vaccination pour toute la population. En revanche, écartée au départ, la vaccination obligatoire pour les soignants est très sérieusement envisagée, peut-être même avant la fin de l’été, par l’exécutif. Ainsi Gabriel Attal a-t-il estimé qu’une telle mesure était «une possibilité », quand Jean Castex s’est dit «choqué (…) comme toutes les Françaises et les Français quand on voit l’épidémie se réintroduire (…) par l’entremise de celles et ceux dont c’est la vocation de protéger et de soigner.» Le ministre de la Santé Olivier Véran, lui, a même assuré que les soignants seraient contraints à la vaccination si celle-ci est jugée insuffisante en septembre.

D’après le site CovidTracker, 50,69% des Français ont déjà reçu une injection au moins à ce jour. Ils ne sont que 34,05% à avoir reçu les deux doses.

Geoffroy Roux de Bézieux et Laurent Berger appellent les salariés à se faire vacciner