LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Pour 2021, le bénéfice net du groupe a progressé d’un tiers à 1,76 milliard de livres, porté par des cessions d’actifs et une progression de son chiffre d’affaires.

Le groupe de défense britannique BAE Systems a vu en 2021 son bénéfice net progresser d’un tiers à 1,76 milliard de livres, porté notamment par des cessions d’actifs et une progression de son chiffre d’affaires, et son action était l’une des rares dans le vert à la Bourse de Londres.

Le groupe a vu ses ventes progresser d’environ 5% à taux de change constant l’an dernier, à 21,3 milliards de livres a-t-il annoncé dans un communiqué. Son résultat reflète aussi un crédit de 350 millions de livres, correspondant à la vente de deux sites au Royaume-Uni et d’une filiale en Arabie saoudite.

Ce sont «des résultats solides, qui reflètent les efforts (…) pour fournir les capacités qui garantissent la sécurité des nations et des personnes», s’est félicité le directeur général du groupe Charles Woodburn dans un communiqué. Les États-Unis, dont le budget de défense est le plus important du monde, représentent environ 46% des ventes actuelles de l’entreprise, a précisé BAE.

BAE Systems fait parti des seuls indices à la hausse

Dans un marché fortement bousculé par l’invasion russe en Ukraine, et qui baissait de 3,23% à 7.255,94 points, le titre de BAE était l’un des seuls à évoluer en terrain positif à la Bourse de Londres vers 14h30, gagnant 5,56% à 635 pence. «Les hausses sont rares sur le FTSE 100», principal indice de la place londonienne, et «BAE Systems en fait partie», alors que les investisseurs «s’attendent à ce que les budgets de la défense soient augmentés face à l’agression russe», a commenté Susannah Streeter, analyste de Hargreaves Lansdown.

BAE Systems était aussi dopé par l’annonce d’un dividende total en hausse de 6% par rapport à l’an dernier et l’achèvement en février d’un programme de rachat d’actions de 500 millions de livres annoncé en juillet dernier. Le groupe s’attend à voir ses ventes progresser entre 2 et 4% en 2022, porté par les segments des systèmes électroniques, de l’aérien, du maritime ainsi que dans le domaine du cyber et du renseignement.

BAE Systems voit son bénéfice en hausse, l’action dans le vert à Londres