LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le groupe né de la fusion de PSA et Fiat Chrysler a dégagé un bénéfice de 13 milliards d’euros.

Stellantis fait des étincelles pour sa première année d’existence. Le groupe aux quatorze marques, né en janvier 2021 de la fusion de PSA et de Fiat Chrysler, a dépassé tous les objectifs fixés à sa naissance. Les recettes concoctées par Carlos Tavares,le « top chef » de PSA nommé à la tête de Stellantis, ont décuplé leur efficacité à l’échelle du nouveau groupe.

L’objectif de marge pour l’année 2021, d’abord situé entre 5,5 % et 7,5 %, avait été relevé à 10 % en août. Au final, celle-ci a atteint 11,8 % et même 16,3 % en Amérique du Nord, un record absolu. Stellantis est l’un des constructeurs automobiles les plus profitables au monde. Le résultat opérationnel a presque doublé en un an, à 18 milliards d’euros, pour un chiffre d’affaires de 152 milliards d’euros, en hausse de 14 % par rapport à l’an dernier.

Le résultat net a triplé, à 13,35 milliards d’euros. Alors que le groupe promettait 5 milliards d’euros de synergies par an, en rythme de croisière, lors de la fusion, il en a déjà…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

recette gagnante de Tavares chez Stellantis