LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Chez Corentin Pfeiffer, né à Nogent-sur-Marne en 1990, l’art floral et le jardinage sont une véritable passion depuis l’enfance, née de ses nombreux étés passés dans le chalet de ses grands-parents à Granges-sur-Vologne, dans les Vosges, entre jardins et forêts. Il a pourtant mis du temps à le comprendre.

Après des débuts professionnels dans le tourisme et l’hôtellerie de luxe à Paris aboutissant à un burn-out, il se rend compte qu’il n’est pas à sa place : « J’étais dans les jardins tous les jours depuis petit sans savoir que c’était ce que je voulais faire plus tard », se rappelle-t-il.

Approché par la presse et les médias

Sans attendre, il se reconvertit et passe un CAP fleuriste en 2017 à Paris. Diplôme en poche, il démarre dans le Val-d’Oise son activité d’aménagement floral ou végétal de tout espace ou événement. En parallèle, il crée un compte Instagram pour y partager ses premières créations. L’engouement pour sa page « explose » lors du premier confinement. « Il y a eu un énorme emballement sur les vidéos quotidiennes de mon jardin, mais surtout sur celles réalisées avec mon ami Benoît Dubois, ancienne star de téléréalité, que je conseillais sur l’aménagement de son nouveau jardin alors qu’il n’y connaissait rien », se remémore en souriant Corentin Pfeiffer.

« Rapidement, j’ai atteint les 10 000 abonnés » Le succès est tel qu’il est approché par le Huffington Post pour un portrait et sollicité par les éditeurs Larousse et Albin Michel pour un livre. En mars  sort Des pots, des plantes et un beau jardin , un ouvrage pour tout jardinier, débutant ou confirmé. « C’est un clin d’œil au premier confinement, j’y propose une balade dans mon jardin à travers quatre univers très différents les uns des autres : Jurassic World, direction le sud, ma vie de château et balcon avec vue. » On y trouve également des tutoriels pour rempoter une plante ou la cultiver en hydroculture ou encore des fiches pratiques.

Une large clientèle

Aujourd’hui, Corentin se dit « épanoui et très heureux ». À la tête de sa propre société Corentin Pfeiffer Fleuriste basé dans un nouvel atelier disposant d’un jardin de 500 m², il propose toute sorte de prestation et chantiers pour une clientèle qui va du particulier à la grande entreprise ou marque de renom. Le 2 juillet, son compte Instagram affichait 26 500 followers. Mais c’est en chair et en os que Corentin Pfeiffer sera ce dimanche 4 juillet, de 11 h à 18 h au parc du Schlossberg, à la fête du terroir et du patrimoine pour dédicacer son ouvrage et apporter conseils et astuces aux jardiniers en herbe.

le fleuriste influenceur Corentin Pfeiffer en guest-star