LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Fondé en 1829 par Charles Delvaux et fournisseur officiel de la cour de Belgique depuis 1883, le maroquinier était détenu depuis 2011 par First Heritage Brand (FHB), un fonds d’investissement.

Trois ans après avoir cédé Lancel, le leader mondial de l’horlogerie et de la joaillerie de luxe Richemont (Cartier, Van Cleef & Arpels, Jaeger LeCoultre, Baume&Mercier…) fait son retour dans la maroquinerie. Il vient de racheter Delvaux pour un montant estimé par les analystes de Citi entre 200 et 250 millions d’euros. Fondé en 1829 par Charles Delvaux et fournisseur officiel de la cour de Belgique depuis 1883, le maroquinier était détenu depuis 2011 par First Heritage Brand (FHB), un fonds d’investissement contrôlé par une famille de Hongkong ayant fait fortune dans le textile en Chine avec le groupe Li&Fung. FHB avait aussi repris Sonia Rykiel (qui a fait faillite en 2019) et le chausseur Clergerie, revendu l’été dernier.

Delvaux a connu plus de succès, son chiffre d’affaires passant de 15 millions d’euros en 2011 à 120 millions en 2019. Si la crise sanitaire a contribué à faire plonger ses ventes, ce sont surtout de récents problèmes managériaux chez le maroquinier, les déboires de Li&Fung et l’absence de culture « luxe » de la famille Fung qui ont décidé celle-ci à solder l’aventure FHB. Pour Richemont, dont le pôle mode est accessoire et bien plus faible (en taille et en profitabilité) que ceux de LVMH et Gucci, c’est une aubaine. Contrairement à Lancel, qui avait fini par se galvauder, Delvaux bénéficie en effet d’un vrai positionnement luxe, l’essentiel de son chiffre d’affaires était réalisé par des sacs vendus 4000 euros.

«Delvaux est la plus vieille maison de maroquinerie au monde, avec un savoir-faire artisanal de grande qualité, et elle est déjà très forte en Asie (Chine, Japon, Corée), explique Philippe Fortunato, patron de la branche mode et accessoires de Richemont (Montblanc, Chloé, Alaïa, Dunhill…). L’ambition de Richemont est de l’accompagner pour assurer son développement auprès de la clientèle locale en Europe, au Moyen-Orient et aux États-Unis et une expérience d’achat omnicanale, notamment en Chine avec notre partenariat avec Alibaba.»

Richemont s’offre le maroquinier belge Delvaux