LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ils se sont aimés, détestés, claqué la porte au nez par jalousie… jusqu’à échanger des textos très piquants. Entre autres messages envoyés par Monsieur à sa compagne cette année, un particulièrement menaçant : « Tu es morte, tu vas le payer cher ».

« C’est vrai, je suis quelqu’un d’impulsif, justifie le trentenaire. Je regrette mes mots. Mais je n’ai jamais été violent envers elle. »

« Elle se sert de la police pour m’atteindre »

Alors que le natif de Hayange semble faire amende honorable face au tribunal judiciaire de Thionville, le comportement de celle qui est désormais son ex « interroge », à la fois l’avocat de la défense et le président Gantois. Celui-ci fait état d’une victime, maman d’un jeune enfant, qui dépose des mains courantes mais refuse de signer les procès-verbaux et ne porte jamais plainte. Et qui, selon les policiers qui l’ont entendue dernièrement, s’insurgeait car son homme était placé en garde à vue.

« Elle se sert de la police pour m’atteindre avec mon passé, se justifie le prévenu. Ces SMS, je n’aurais jamais dû. Par contre, il n’y a eu aucune expertise de mon téléphone. Vous auriez pu alors comprendre le contexte ».

A l’encontre du trentenaire, le parquet a requis 6 mois intégralement assortis du sursis probatoire pendant 2 ans, avec l’obligation de suivre un stage de sensibilisation aux violences conjugales à ses frais et de travailler. Le tribunal a suivi, en validant l’interdiction d’entrer en contact avec la jeune femme.

Terville. Conjoint menaçant : « Je suis impulsif, je regrette mes mots »