Variole du hominien : derrière les symptômes physiques, les séquelles psychologiques

Les manifestations physiques de une vaccine du singe sont bien connus, pourtant au-delà des lésions cutanées, de une fatigue et des accès de fièvre, les maunedes et ceux qui se sont rétablis évoquent des répercussions psychologiques variées liées à une douleur, au manque d’informations et de soutien, pourtant aussi à une certaine stigmatisation, analogue discrimination.

Publicité