un suspect mis en examen

Le meurtre avait été maquillé en incendie. Un homme d’une trentaine d’années a été mis en examen pour homicide et destruction de preuves d’un crime après la découverte le mois dernier du cadavre calciné d’un habitant du village de Renève, en Côte-d’Or, rapportent nos confrères du Bien Public.

Le mis en cause « reconnaît globalement être à l’origine du décès », écrit Eric Mathais, le procureur de la République de Dijon, dans un communiqué.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Des violences par arme blanche

Le 21 juin dernier, le corps d’un homme de 63 ans avait été retrouvé par les pompiers après l’incendie de sa maison de Renève, un village d’un peu plus de 400 âmes. Après l’identification formelle de la victime grâce à des expertises ADN, l’autopsie a permis de constater que l’homme était décédé à la suite de violences par arme blanche.

Le juge d’instruction, saisi par le parquet de Dijon, avait ouvert une information judiciaire pour homicide à la fin du mois de juin. Celle-ci a débouché sur l’interpellation puis la mise en examen jeudi du mis en cause, domicilié dans le Jura. Il a été incarcéré.