«On n’est jamais en vacances, on reste toujours connecté», l’impossible coupure des chefs d’entreprise pendant les congés

Pour des raisons financières, logistiques ou affectives, les patrons gardent un pied dans l’entreprise pendant les congés. Loin d’une perte de temps, cette période peut être source d’amélioration et de développement.

«Cela m’angoisse toujours, dès que je pars en vacances les clients se réveillent. C’est donc difficile de complètement couper». Comme beaucoup de chefs d’entreprise Étienne Barrier, cofondateur et président de l’entreprise Unik production, a du mal à mettre son entreprise de côté au moment des vacances. À l’heure où la plupart des Français ont déjà la tête tournée vers les départs estivaux, patrons et autoentrepreneurs doivent jongler entre le nécessaire besoin de recharger les batteries et les demandes clients qui ne s’arrêtent pas.

Une difficulté permanente pour cet entrepreneur, qui se retrouve très contraint au moment de choisir ses dates :«on a une saisonnalité dans notre secteur. Ce serait inimaginable pour moi de partir entre octobre et décembre ou d’avril à juin par exemple.» De même dans cette petite structure de cinq personnes, il faut en permanence accorder les agendas pour éviter de laisser les locaux déserts: «avec mon associé on ne prend pas nos vacances en même temps

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous