l’ADN confirme qu’il s’agit bien de Lucas Tronche

Les ossements découverts le 24 juin à Bagnols-sur-Cèze (Gard), à moins d’un kilomètre du domicile familial, sont les siens : les analyses ADN viennent de confirmer qu’il s’agit bien du corps de Lucas Tronche, l’adolescent porté disparu depuis mars 2015, selon M6.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

L’enquête avait été totalement relancée quand des pompiers descendant une falaise en rappel avaient trouvé des restes et des effets personnels. 

Le lendemain, le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel, avait confirmé que le blouson et la montre étaient bien ceux de Lucas Tronche, tandis qu’un doute subsistait sur les chaussures. C’est aussi ce jour-là qu’un téléphone, qui s’avérera être le sien, avait été retrouvé. 

Pour l’heure, toutes les hypothèses sur sa disparition restent ouvertes, selon le procureur. Le jeune garçon avait quitté son domicile pour se rendre à un cours de natation dans une commune voisine. Il n’y était jamais arrivé et n’avait plus donné signe de vie.