Eurogerm va pouvoir être retiré de la cote après le succès de l’OPA

Le producteur dijonnais d’additifs pour la boulangerie Eurogerm va pouvoir être retiré de la cote, après le succès de l’offre publique d’achat lancée par le nouvel actionnaire majoritaire sur les titres qu’il ne détenait pas encore.

La holding Novagerm détient à l’issue de l’opération 96,99% du capital et 97,85% des droits de votes d’Eurogerm, selon un communiqué publié vendredi par l’Autorité des marchés financiers (AMF). Novagerm est contrôlée par le fonds Naxicap Partners, avec comme partenaires minoritaires le fondateur d’Eurogerm Jean-Philippe Girard et son partenaire financier Unigrains.

La holding détenant plus de 90% des titres, elle va pouvoir, comme annoncé au moment de la présentation de l’opération, lancer une offre publique de retrait (OPR) sur le reste des titres en circulation. Valorisé 208 millions d’euros en Bourse, Eurogerm a dégagé l’an dernier un bénéfice net (part du groupe) de 5,4 millions d’euros (-22,5%) sur un chiffre d’affaires de 113,4 millions d’euros (-2,2%).