Doctolib pris d’assaut depuis l’allocution de Macron

20 000 prises de rendez-vous par minute, un site surchargé et même inaccessible à certains moments…

Visiblement, le coup de pression d’Emmanuel Macron sur les non-vaccinés a fonctionné. Doctolib est pris d’assaut depuis l’intervention télévisée du chef de l’État ce lundi soir.

Ce dernier a annoncé une extension du pass sanitaire qui rend la vaccination pratiquement obligatoire pour qui veut avoir une vie sociale cet été : il sera nécessaire dans les bars et restaurants, pour prendre le train et l’avion, aller au cinéma…

L’objectif est clair : les restrictions sanitaires pèseront désormais sur les non-vaccinés, et non sur la population générale.

Du coup, dès l’intervention présidentielle, les compteurs de pris de rendez-vous ont explosé sur la plateforme en ligne (alors que la campagne vaccinale s’essoufflait ces dernières semaines). « Même nous on était pas prêts, mais c’est une bonne nouvelle ! », s’est amusé Doctolib sur Twitter. 

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

La plateforme a compté 17 000, puis jusqu’à 20 000 rendez-vous par minute. 

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Nous avons fait le test, il fallait effectivement être patient pour accéder au service. « Vous êtes nombreux à essayer de prendre rendez-vous. […] Nous vous invitons à patienter dans la file d’attente », expliquait le site, affichant 39 minutes d’attente… et même jusqu’à 50 minutes un peu plus tôt.