Blies-Guersviller. Stupéfiants et explications abracadabrantesques au tribunal

Un juge qui tape du poing sur la table, un prévenu qui a été agent secret en Belgique, un autre passionné de « roses blanches », un troisième qui souffre de « maladie spirituelle ». Ambiance surréaliste au tribunal de Sarreguemines, qui examinait un trafic de stupéfiants depuis le village de Blies-Guersviller.

Par Cécile CHAMBRU –

Aujourd’hui à 12:00

| mis à jour aujourd’hui à 12:02
– Temps de lecture :

|