appel d’offres pour 160 avions moyens-courriers

Le groupe veut renouveler et faire croître les flottes de KLM et transavia.

Air France-KLM a lancé un appel d’offres auprès d’Airbus et Boeing pour la construction de 160 avions, ce qui serait la plus grande commande de l’histoire du groupe, a déclaré son patron Ben Smith auprès du quotidien néerlandais Financieel Dagblad (FD). L’alliance aérienne franco-néerlandaise négociait une commande groupée pour alimenter la flotte moyen-courrier de transavia et KLM, a indiqué Ben Smith dans une interview publiée dimanche.

«Le Groupe Air France-KLM a lancé un appel d’offres pour renouveler et faire croître les flottes moyen-courriers de KLM et transavia (France et Pays-Bas)», a déclaré lundi auprès de l’AFP un porte-parole du groupe aérien, en soulignant qu’il ne s’agissait pas de commandes. Contacté par l’AFP, Airbus s’est refusé à tout commentaire.

Controverse sur le salaire du directeur du groupe

Ben Smith est par ailleurs revenu sur le mécontentement aux Pays-Bas au sujet d’un «bonus» qui lui a été alloué, sous réserve de conditions, une «rémunération variable long terme» qui atteint 2 millions d’euros pour 2020. La Haye ne considère pas justifiable qu’un bonus, sous quelque forme que ce soit, soit octroyé pendant une période où l’entreprise a besoin de milliards d’euros d’aides d’État pour survivre à la crise du Covid-19.

«L’indemnisation est une décision du conseil d’administration», qui a largement voté en faveur, a souligné le DG d’Air France-KLM. «Malheureusement, c’est un sujet controversé aux Pays-Bas, mais nous devons gérer une entreprise. C’est une décision du conseil d’administration et des actionnaires», a-t-il ajouté.